Entretien avec Pascal Crétard, président de la société genevoise d’apiculture

On dit des abeilles qu’elles se meurent et que l’humanité toute entière pourrait subir les conséquences de leur disparition. Pascal Crétard, président de la société genevoise d’apiculture est inquiet. Il parle de la situation des abeilles à Genève et en Suisse. Il redoute également l’arrivée du frelon asiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code